Aide-mémoire électronique, analogique et numérique by Jean-Marc Poitevin

By Jean-Marc Poitevin

Show description

Read Online or Download Aide-mémoire électronique, analogique et numérique PDF

Best french books

John Calvin: A Study in French Humanism

The re-appearance of Dr. Quirinus Breen's pioneering research of younger John Calvin's humanism makes on hand to a brand new new release of academics and scholars what's nonetheless the easiest advent to the humanist theologian's early life. The publication was once hailed on the outset via thankful readers as an educated and illuminating description of the weather that mixed to form and equip the brain of the reformer-to-be.

Additional info for Aide-mémoire électronique, analogique et numérique

Example text

Z1 Z2 Zn i = Y u = (Y1 + Y2 + . . + Yn )i . 8 COEFFICIENT DE QUALITÉ Avec PX et PR les puissances active et réactive, le coefficient de qualité est Q = PX /PR . 2 2 /R Ieff = |X|/R soit 1/RCω pour R et C en X et R en série, Q = |X|Ieff série, Lω/R pour R et L en série. 2 2 /|X| Ueff /R = R/|X| soit RCω pour X et R en parallèle, Q = Ueff R et C en parallèle, R/Lω pour R et L en parallèle. 9 ADAPTATION D’IMPÉDANCES L’adaptation est réalisée et la puissance maximale dans R2 est maximale pour Z 2 = Z 1 soit R2 = R1 et X 2 = −X 1 .

Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. 6 √ 1 > m > 2/2, la courbe |T ( f )| est sous les asymptotes et s’en rapproche. √ m = √ 2/2, la courbe est la plus√plate possible, |T | = 1 (0 dB) pour x = 1 − 2m 2 = 0 et |T | = 1/ 2 (– 3 dB) pour x = 1. √ 2/2√> m > 1/2 , la courbe possède un maximum pour x = 1 − 2m 2 situé entre 0 et x = 2(1 − 2m 2 ) < 1 . √ m = 1/2, |T | = 1 pour x = 1 − 4m 2 = 0 et√ x = 2(1 − 2m 2 ) = 1 , √ |T | = 1/ 0,75 ≈ 1,15 (+1,25 dB) pour x = 1 − 2m 2 ≈ 0,707 . 6, la courbe est au-dessus des asymptotes et x = 2(1 − 2m 2 ) > 1 .

Ou Notation différentielle : u = Ri , u = L , C q dq  dt  u = i = C dt En régime sinusoïdal pur p = jω, en général p = σ + jω. 2 CIRCUITS DU PREMIER ORDRE, INTÉGRATEUR, DÉRIVATEUR Dans l’équation différentielle (linéaire à coefficients constants) les dérivées sont des dérivées premières. 1 : u + τ pu = e, u + τ du/dt = e, v + τ pv = τ pe, v + τ dv/dt = τ de/dt . Pour une tension e de type échelon (t < 0 , e = 0 ; t u + τ du/dt = E, u = E + A e−t/τ , 0 , e = E = Cte) : v + τ dv/dt = τ dE/dt = 0, v = 0 + Be−t/τ .

Download PDF sample

Rated 4.17 of 5 – based on 46 votes