A la recherche du temps perdu 7 by Marcel Proust

By Marcel Proust

Marcel Proust, né à Paris XVIᵉ le 10 juillet 1871 et mort à Paris le 18 novembre 1922, est un écrivain français, dont l'œuvre principale est une suite romanesque intitulée À l. a. recherche du temps perdu, publiée de 1913 à 1927.
Extrait:
Ma seule comfort, quand je montais me coucher, était que maman viendrait m’embrasser quand je serais dans mon lit. Mais ce bonsoir durait si peu de temps, elle redescendait si vite, que le second où je l’entendais monter, puis où passait dans le couloir à double porte le bruit léger de sa gown de jardin en mousseline bleue, à laquelle pendaient de petits cordons de paille tressée, était pour moi un second douloureux. Il annonçait celui qui allait le suivre, où elle m’aurait quitté, où elle serait redescendue. De sorte que ce bonsoir que j’aimais tant, j’en arrivais à souhaiter qu’il vînt le plus tard attainable, à ce que se prolongeât le temps de répit où maman n’était pas encore venue. Quelquefois quand, après m’avoir embrassé, elle ouvrait los angeles porte pour partir, je voulais l. a. rappeler, lui dire « embrasse-moi une fois encore », mais je savais qu’aussitôt elle aurait son visage fâché, motor vehicle los angeles concession qu’elle faisait à ma tristesse et à mon agitation en montant m’embrasser, en m’apportant ce baiser de paix, agaçait mon père qui trouvait ces rites absurdes, et elle eût voulu tâcher de m’en faire perdre le besoin, l’habitude, bien loin de me laisser prendre celle de lui demander, quand elle était déjà sur le pas de l. a. porte, un baiser de plus.

Show description

Read or Download A la recherche du temps perdu 7 PDF

Similar french books

John Calvin: A Study in French Humanism

The re-appearance of Dr. Quirinus Breen's pioneering research of younger John Calvin's humanism makes on hand to a brand new new release of lecturers and scholars what's nonetheless the easiest creation to the humanist theologian's adolescence. The booklet used to be hailed on the outset by means of thankful readers as an educated and illuminating description of the weather that mixed to form and equip the brain of the reformer-to-be.

Additional resources for A la recherche du temps perdu 7

Sample text

Du reste, au fond on ne sait jamais rien, conclut-elle d'un air sceptique et fatigué. Aussi, voyez-vous, c'est plus « intelligent »; il ne faut jamais discuter le choix des amants. Mais après avoir posé ce principe, elle y manqua immédiatement en critiquant le choix de Saint-Loup. Voyez-vous, tout de même, je trouve étonnant qu'on puisse trouver de la séduction à une personne ridicule. 62 4 LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU Bloch entendant que nous parlions de Saint-Loup, et comprenant qu'il était à Paris, se mit à en dire un mal si épouvantable que tout le monde en fut révolté.

De Norpois (qu'elle s'étonnait de ne pas voir entrer), et bien que cette présentation fût superflue, car Bloch était déjà résolu à persuader aux deux artistes dont il avait parlé de venir chanter à l'oeil chez la marquise, dans l'intérêt de leur gloire, à une de ces réceptions où fréquentait l'élite de l'Europe. Il avait même proposé en plus une tragédienne « aux yeux purs, belle comme Héra », qui dirait des proses lyriques LE COTÉ DE GUERMANTES 49 avec le sens de la beauté plastique. Mais à son nom Mme de Villeparisis avait refusé, car c'était l'amie de Saint-Loup.

Il est venu me le raconter, assez drôlement je dois dire. Il y avait à ce dîner quelqu'un de bien plus spirituel encore que Babal, dit Mme de Guermantes, qui, si intime qu'elle fût avec M. de Bréauté-Consalvi, tenait à le montrer en l'appelant par ce diminutif. C'est M. Bergotte. Je n'avais pas songé que Bergotte pût être considéré comme spirituel; de plus il m'apparaissait comme mêlé à l'humanité intelligente, c'est-à-dire infiniment distant de ce royaume mystérieux que j'avais aperçu sous les toiles de pourpre d'une baignoire et où M.

Download PDF sample

Rated 4.19 of 5 – based on 37 votes